LES PLUMES INDIENNES

 

 

LA MAGIE DES PLUMES D'OISEAUX

 

Pour les indiens, les plumes d'oiseau représentent un cadeau provenant du Grand Esprit, ainsi que de l'oiseau lui même qui, ce faisant, avec le don d'une plume, nous offre une partie de son essence. Le peuple Indien ainsi que d'autres Peuples, connaissent depuis longtemps, les propriétés médicinales et curatives des plumes d'oiseaux. Ils les utilisent entre autre comme outils servant à diriger et faire pénétrer, dans une personne blessée ou malade, l'énergie de guérison car elles sont reconnues pour capter et redistribuer les énergies bénéfiques. Certains ont également des valeurs de protection. Il suffit donc de porter ces plumes sur soi, afin d'attirer cette énergie vers nous. Voici donc ici quelques propriétés se rapportant aux oiseaux. LES PLUMES DU GEAI BLEU Elles apportent de la clarté dans des situations sombres ou troubles. LES PLUMES DE LA CORNEILLE Elles sont le symbole du deuil et on les utilise lors des cérémonies funéraires. Les sioux prient avec des plumes de corneilles pendant les 4 jours qui suivent le décès. LES PLUMES D'AIGLES Elles jouissent d'un statut particulier dans les pratiques magiques et spirituelles indiennes, car elles ont une signification sacrée très particulière, représentant l'essence sacrée des oiseaux.Elles sont un symbole de paix, mais elles servent aussi lors de rituels de guérisons, particulièrement pour disperser les énergies néfastes et attirer l'énergie bénéfique dans le corps de la personne malade. De plus , les plumes d'aigles mènent nos pensées et prières vers le Grand Esprit. LES PLUMES D'OISEAU MOUCHE. Elles sont réputées pour apporter la beauté et la joie. Elles symbolisent la rapidité d'action et la grâce des mouvements. LES PLUMES DE FAUCON Elles servent aux chamans pour leurs diagnostics. LES PLUMES DE PERROQUET Elles sont plutôt rares et très convoitées pour orner les costumes lors de dances et de cérémonies rituelles. LES PLUMES DE LA PIE Elles sont utilisées dans les rituels de guérison. étant un charognard, c'est un oiseau qui contribue à nettoyer l'environnement et, par le fait même, ses plumes sont reconnues pour servir à nettoyer et à purifier les malades. Dans la culture Lokota, les plumes noires et blanches, du bout des ailes de la pie, représentent une jeune indienne aux cheveux de jais vêtue d'une tunique blanche.

 

 

LES PLUMES DE ROUGE-GORGE comme c'est l'un des premiers oiseaux à revenir lors du printemps, les plumes du rouge-gorge sont reconnues pour apporter le renouveau. elles sont importantes lors de rituel de fertilité. LES PLUMES DE ROSIGNOL Elles possèdent une signification très mystique très importante, en ce sens qu'elle aide à comprendre la complexité des rituels et à assimiler des choses sacrées. LES PLUMES DU ROAD RUNNER Elles servent à accroître le pouvoir du chaman, ainsi que son intuition. LES PLUMES DU SCISSORTAIL(oiseau mouche) Elles sont utilisées pour honorer les mères nourricières de toutes nations indiennes. On se sert également des plumes de cet oiseau pour indiquer le soleil et les 4 points cardinaux lors de cérémonies. LES PLUMES DE CYGNES Elles symbolisent la grâce et la beauté LES PLUMES DE FAUVETTE Elles protègent la famille et la maison. LES PLUMES DE POULES ET COQ POULE : foyer harmonieux COQ : symbole de courage PLUME DE COLOMBE Elles sont utilisées pour des rituels de paix et pour des déclarations d'amour PLUMES DE CANARD Elles sont un symbole du passage à l'âge adulte, lorsque l'on devient sa propre personne capable de trouver sa voix. LES PLUMES DE HIBOU Elles sont utilisées lors de rituels ésotériques impliquant des connaissances secrètes. LES PLUMES DE MOINEAU Elles sont utilisées pour la fabrication d'amulettes de chance. LES PLUMES D'OISEAU AQUATIQUE Elles sont de puissants outils de rituel. A la façon des plumes d'aigles, les plumes des ces oiseaux entrainent nos prières et nos pensées vers le grand esprit et par les cours d'eau.

 

 

 

La coiffe de plumes est un attribut relativement récent chez les Indiens, son port s’est rapidement généralisé vers la fin du 19ème siècle. Il semblerait – mais rien n’est prouvé - que ce soient les indiens Crow qui les premiers aient porté la coiffe de plumes d’aigles. Les Sioux qui venaient de la région des Grands Lacs l’ont adopté par la suite, lors de leur migration vers les plaines alors qu’ils devenaient ce peuple de chasseurs de bison qu'on connait mieux. Ces parures furent adoptées par les indiens Blackfoot au début des années 1800, le grand chef Pawnee Petalesharo la portait aussi en 1821, les Cheyennes vers 1830 comme le démontre les peintures de Catling . Elle ne fut adoptée par les Sioux Arikara que vers le milieu du 19ème siècle. La coiffe de plumes est un objet sacré La coiffe la plus commune comportait 28 à 32 plumes d’aigle royal montées en rayon autour d’un bonnet (la queue d’un aigle royal ne comporte que 13 plumes). Les plus anciennes coiffes Blackfoot et Cheyenne étaient autrefois montées en forme de tube . Chaque partie de la coiffe en plumes avait une signification qui pouvait être comprise par tous les membres de la tribu. La forme du bonnet avec ses plumes rayonnant autour de la tête du guerrier était le symbole de la grâce divine de Dieu qui rayonnait comme le soleil. L'utilisation des plumes de l'aigle royal était aussi un symbole, l’aigle ne volait-il pas très haut, près du soleil? Au centre de ce cercle de plumes, il y avait la longue et gracieuse "Sun Dance Plume" (la plume de la Danse du Soleil), un petit rappel au guerrier de ses vœux concernant la Sun Dance (voir la Danse du Soleil). , un petit rappel au guerrier de ses vœux concernant la Sun Dance (voir la Danse du Soleil).

 

LES OISEAUX SYMBOLES POUR LEURS PLUMES

 

 

 

 

LE HIBOU

    Elle seront utilisées lors de rituels ésotériques impliquant des connaissances secrètes.

 

 

AIGLE ROYALE

Elle jouissent d'un statut particulier dans les pratiques magiques et spirituelles Amérindiennes, car elles ont une signification sacrée très particulière, représentant l'essence sacrée des oiseaux. Elles sont un symbole de paix, mais elles servent aussi lors de rituels de guérison, particulièrement pour disperser les énergies néfastes et attirer l'énergie bénéfique dans le corps de la personne malade. De plus, les plumes d'aigles mènent nos pensées et prières vers le grand esprit.

 

Elles sont le symbole du deuil et on les utilise lors des cérémonies funéraires. Les Lakotas Sioux, par exemple, prient avec des plumes de corneille pendant les 4 jours qui suivent le décès. Notez d'ailleurs que ces plumes ne sont que pour cet usage et on les conserve dans un endroit sacré.

 

 

 

 

LE PERROQUET

Elle sont plutôt rares et particulièrement convoitées pour orner les costumes lors des danses et cérémonies. Parce que cet oiseau peut apprendre n'importe quel langage, ses plumes sont un symbole de communication et réputées pour faciliter la traduction entre les différentes tribus. Ses couleurs vives, rouge,  vert, bleu, et jaune servent à recréer l'arc en ciel, symbole de paix et de prospérité chez les Lakotas Sioux.

 

 

PIE GRIECHE

 

Elles sont utilisées sans les rituels de guérison. Etant un charognard, cet oiseau contribue à nettoyer l'environnement et, par le fait même, ses plumes sont reconnues pour servir à nettoyer et à purifier les malades. Dans la culture Lokota, les plumes noires et blanches, du bout des ailes de la Pie, représente une jeune indienne aux cheveux de jais vêtue d'une tunique blanche.

 

 

 

GEAI BLEU

 

 

Elle apportent de la clarté dans des situations sommbres ou troubles, elles amènent aussi la lumiére qui disperse les nuages de la dépression et de la tristesse.

 

 

 

 

LE ROAD RUNNER

Elles symbolisent l'énergie chaotique et imprévisible du coyote, le joueur de tours par excellence. Ces plumes servent aussi pour accroître les habilités naturelles de magie du praticien ou du chaman, ainsi que son intuition.

 

 

 

 

BERNACHE DU CANADA

ET

LE CIGNE

 

 

Elles symbolisent la grâce, la beauté et la bonté. Pour les Creek, elles sont le symbole d'union et de mariage et se sont prisées lors des cérémonies de mariages ainsi que des rites de fertilité.

 

 

 

LE FAUCON

Elles servent à préciser les diagnostics des maladies du corps, elles sont réputées, chez les chamans, pour accroître les connaissances des médecine men.

 

 

 

LE ROUGE-GORGE

Comme c'est l'un des premiers oiseaux à revenir lors du printemps, les plumes du rouges gorge sont reconnues pour apporter les renouveau. Elles sont particulièrement importantes lors de rituels de fertilité. Trouver une plume de rouge gorge par terre est signe de bonne nouvelle.

 

 

CANARD

Elles sont un symbole du passage à l'âge adulte, lorsque l'on devient sa propre personne capable de trouver sa voie.

 

 

LA COLOMBE

Elles sont utilisées pour les rituels de paix et aussi pour des déclaration d'amour.

 

 

LE PIC BOIS

Elles sont réputées et uniquement utiliser afin de prévenir ou encore de guérir les pierre au foie.

 

 

LA FAUVETTE

 

Elles protègent la famille et la maison, car ces oiseaux construisent de très beau nid qu'ils protègent avec férocité.

 

 

LE COQ ET LA POULE

Poule: Elles sont garantes d'un foyer harmonieux et confortable.

Coq: Elles sont un symbole de courage et de victoire du jour sur la nuit.

 

 

 

MOINEAU

Elles sont utilisées pour la constructions et fabrication d'amulettes de chances.

 

 

 

OISEAU AQUATIQUE

Elles sont de puissants outils de rituels. A la façon des plumes d'aigles, les plumes de ces oiseaux entraînent nos prières et nos pensées vers le GRAND ESPRIT, et ce, par les cours d'eau.

 

 

 

SCISSORTAIL

Elles sont utilisées pour honorer les mères nourrisseuses de toutes les nations amérindiennes. On se sert également des plumes de cet oiseau pour indiquer le soleil et les quatre points cardinaux lors de cérémonies.

 

POW WOW

 

 

 

Le mot «pow-wow» est d'origine algonquine et faisait référence initialement à un conseil ou un rassemblement où la danse n'avait pas nécessairement sa place. Les pow-wow sont des rassemblements d'Amérindiens durant lesquels ils célèbrent la danse, le chant, la famille élargie et les traditions tribales. De nos jours, on retrouve deux types principaux de pow-wow: traditionnel et de compétition. Dans les deux cas, il y a toujours de la danse. Les pow-wow traditionnels sont les plus informels. Il n'y a pas de compétition. Les équipes de danseurs et de joueurs de tam-tam reçoivent parfois un petit montant d'argent pour couvrir leurs dépenses. Les cérémonies, tel que «l'hommage spécial», sont une partie importante du processus. Un conseil tribal organise généralement les pow-wow, bien qu'une famille ou un individu puisse en commanditer un. Par exemple, les descendants du champion olympique sauk Jim Thorpe ont commandité un pow-wow cérémoniel le 26 mai 2001 qui a eu lieu dans l'édifice communautaire Sac & Fox à Stroud en Oklahoma, pour célébrer sa vie et son œuvre. Les pow-wow de compétition offrent d'importants prix en argent aux gagnants de chaque catégorie. Les groupes de joueurs de tam-tam compétitionnent également pour des prix en argent. Hommes et femmes sont invités à participer, généralement dans des événements distincts. Un maître de cérémonie supervise le processus. Les danseurs sont évalués pour leur style et leur forme, leur habillement et leur habileté à garder le tempo avec les tam-tams et à s'arrêter sur le battement final. Les juges changent pour chaque catégorie. Ils sont choisis pour leurs connaissances approfondies de la danse et du tam-tam. Il n'en coûte rien pour assister aux pow-wow de compétition tenus dans les réserves et tous y sont conviés. Ceux qui sont organisés dans les grandes villes peuvent attirer jusqu'à 40 000 spectateurs. Ils sont ouverts à tous moyennant des frais d'admission. Les danseurs de pow-wow portent des habillements (jamais appelés costumes) raffinés qui ont demandé des heures de travail, et peuvent être transmis de génération en génération. Certains habillements sont vieux de plus de cent ans. Les Sauk (Sac et Fox) de l'Oklahoma, habitant près de Stroud, tiennent leur pow-wow annuel tôt en juillet sur leur «Dance Ground». Les Mesquakie organisent le leur chaque été à Old Battleground, près de Tama, en Iowa. Les allochtones sont invités à assister à ces événements.

 

 

 

RETOUR ACCUEIL

 

 

Design Philippe Fontaine 2015
Copyright  L'indien de Normandie